Logo d'Arc Horloger

Le projet Interreg franco-suisse ARC HORLOGER est né de la volonté des porteurs de savoir-faire en mécanique horlogère et en mécanique d’art de pérenniser et de promouvoir leurs pratiques, inscrites en décembre 2020 à la Liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité (UNESCO).

ARC HORLOGER vise à réunir durablement au sein d’une structure commune les différents porteurs de savoir-faire, à les accompagner dans la sauvegarde et la transmission de leurs pratiques parfois multiséculaires et à valoriser cette richesse patrimoniale exceptionnelle. 

Les détenteurs de savoir-faire

Dans l’horlogerie, on dénombre près de cinquante compétences différentes, qui peuvent être regroupées en trois catégories : les praticiens de la fabrication en horlogerie, les concepteurs, les décorateurs.

À celles-ci s’ajoutent de nombreuses spécialisations propres aux métiers d’automatier et de fabricant de boîtes à musique. Ces acteurs sont les premiers détenteurs des savoir-faire.

Les centres de formation, les lieux de recherche, les musées, bibliothèques et centres de documentation jouent également un rôle majeur dans la préservation et la transmission des connaissances et des gestes.

Une équipe de projet franco-suisse et de nombreux partenaires

Sous la conduite d’arcjurassien.ch côté suisse et de Grand Besançon Métropole côté français, ARC HORLOGER est mis en œuvre en partenariat avec la Ville de Besançon/Musée du Temps, le PNR Doubs Horloger, le Musée international d’horlogerie de La Chaux-de-Fonds et l’Office fédéral de la culture. Les artisans, les centres de formation, les musées et les centres d’archives, ainsi que les collectivités françaises et suisses concernées seront étroitement associés aux différentes actions.

Partenaires du projet ARC HORLOGER

Partenaires du projet ARC HORLOGER

Cheffe de projet

France Terrier
Courriel  | +41 32 889 76 20

Chargée de mission

Agnès Barotte
Courriel  | +41 32 889 76 86

Debut d'une FAQ

Le projet en bref

Le projet Interreg ARC HORLOGER vise à réunir durablement au sein d’une structure commune les différentes communautés d’acteurs suisses et françaises, à les accompagner dans la sauvegarde et la transmission de savoir-faire parfois multiséculaires et à valoriser cette richesse patrimoniale exceptionnelle.

Afin de valoriser cet artisanat très ancré sur le territoire de l’Arc jurassien franco-suisse, le projet s’articule autour de trois grandes actions : la mise en place d’une structure de coordination transfrontalière pour fédérer durablement tous les acteurs impliqués, la création d’outils d’animation et de communication pour promouvoir les savoir-faire horlogers et en mécanique d’art et la mise en oeuvre des premières mesures de sauvegarde annoncées dans la candidature UNESCO.

Fin d'une FAQ